Journée d'études du service de Prévention Spécialisée 93 - 18 juin 2012

Tous les salariés du Service Prévention 93 (direction, chefs de service et éducateurs) ont participé à une journée d’études le 18 juin, animée par Emmanuel Meunier, de la Mission Prévention des conduites à risques du Conseil Général de Seine-Saint-Denis et par Isabelle Jeannès de la Mission de prévention des toxicomanies de la Ville de Paris.

La journée a été marquée par deux temps forts :

-        la matinée consacrée à une intervention orale sur la thématique des stupéfiants dans les quartiers,

-        l’après-midi, les salariés ont participés à des groupes de travail sur des thématiques préalablement définies par les cadres du service et l’intervenant.

Emmanuel Meunier et Isabelle Jeannès ont présenté dans la matinée les résultats d’un travail d’atelier, intitulé « l’intervention sociale et éducative au défi des trafics », qui a associé deux chercheurs, Pierre Roche, sociologue au CEREQ et Pascale Jamoulle, anthropologue à l’Université de Louvain la Neuve, et une vingtaine de professionnels de terrain de Paris et de la Seine-Saint-Denis (dont deux salariés de Jeunesse Feu Vert 93). Ce travail collectif avait été précédé, en 2010, d’une enquête ethnographique sur le sujet sensible et préoccupant des stupéfiants et des trafics, qui a été menée dans le nord de la région parisienne, et notamment à Saint-Ouen où une équipe du service intervient. À la fin de l’intervention, un débat s’est engagé avec les éducateurs.

Dans l’après-midi, Emmanuel Meunier et les cadres du service ont animé quatre groupes de travail sur les thématiques suivantes :

-        Atelier n°1 : « Consommation, trafic : interdire ou réduire les risques ? »

-        Atelier n°2 : « Les  publics vulnérables : préadolescents, jeunes filles, sans-papiers, personnes handicapées…»

-        Atelier n°3 : « Comment accompagner les parents et les enseignants ? »

-        Atelier n°4 : « Comment accompagner la sortie du trafic ? »

La journée a été clôturée par une restitution des groupes de travail sur les quatre thématiques travaillées dans l’après-midi. Des questions sur les pratiques éducatives et les postures professionnelles se sont posées et permettront au service de définir une autre journée de travail avec une thématique d’actualité.