Soirée de restitution du projet de solidarité internationale au Sénégal

La restitution du projet d’échange solidaire sur la santé réalisé au Sénégal du 9 Février au 3 Mars 2014 a eu lieu le Vendredi 6 Juin dans les locaux de l’école Jean-Baptiste Clément, mis à notre disposition par Carine JUSTE, Maire de Villetaneuse.

Ce projet a impliqué 6 jeunes (dont 3 jeunes femmes) de différents quartiers de la commune de Villetaneuse, âgés de  18 à  24 ans, accompagnés par les éducateurs de l’équipe éducative du service de prévention spécialisée de Seine-Saint-Denis. Ce Chantier a pu se réaliser grâce à un partenariat constructif entre l’Association de Regroupement de N’Douloumadji Founebe France (ARDF), les autorités locales sénégalaises, la Croix Rouge sénégalaise, Action contre la Faim et l'équipe éducative de Villetaneuse du service de la prévention spécialisée de Seine-Saint-Denis de la Fondation Jeunesse Feu Vert animée par Caroline Deliry.

De nombreux invités étaient présents : plusieurs élus de la mairie de Villetaneuse, Rachida Boukerma, élue à la culture et à la vie associative, Fatimata Wague, élue à la jeunesse et à l’enfance, Hamida Valour, élue à l’action sociale, de nombreux partenaires publics et associatifs ainsi que les jeunes et leurs familles. La Fondation était très représentée : les éducateurs des différentes équipes du service prévention, leur directeur, Yann Bourhis et son adjoint, Samir Lamouri. Nicole Gloaguen, Directrice générale, et son adjointe Mireille Le Yaouanq, représentaient le Président Jean-Marc Steindecker, retenu par une réunion.

Le groupe de jeunes et l’équipe éducative avaient préparé une vidéo et une exposition photos commentées pour raconter leur expérience. Un jeune a écrit un slam émouvant, inspiré de ce que le voyage a imprimé en lui comme prises de conscience. L’ensemble du groupe a vécu une expérience humaine riche et s’est investi au maximum pour apporter à la population tout ce qu’ils pouvaient, prenant conscience du peu d’accès à la santé et à d’autres besoins essentiels au village, comparativement à la France.
La préparation de ce chantier avec les éducateurs a duré 10 mois. D'octobre 2013 à février 2014, le groupe a préparé une campagne de sensibilisation pour  informer et prévenir les maladies les plus courantes dans le village de N’Douloumadji Founebe, dans la région de Matam au Nord-Est du Sénégal.  Les jeunes ont  fait des recherches sur différentes maladies. Ils se sont appuyés sur des partenaires du champ de la santé comme le centre de dépistage et de prévention de Saint-Denis pour construire les outils pédagogiques. ARDF, notre partenaire nous a aidés à mieux connaître le village et ses besoins.

Les  jeunes se sont réunis à plusieurs reprises et ont organisé un week-end entier  pour apprendre à travailler en équipe. Chacun a été responsable d'une action de prévention : la tuberculose, la bilharziose, les maladies diarrhéiques, la malnutrition, les maladies liées à l'alimentation (diabète/hypertension/cholestérol) et le paludisme.
Les jeunes ont aussi participé à la recherche de subventions et organisé des actions permettant l’autofinancement comme une remise en peinture d’un immeuble et la tenue de stands de barbe à papa.
Les jeunes ont présenté le travail réalisé sur place. Ils avaient deux missions : mettre en œuvre les actions de prévention et construire les latrines et les douches du poste de santé ainsi qu’une passerelle entre les deux bâtiments et un hangar d'attente pour les patients. Ils ont aussi aidé à la caravane médicale menée par un médecin français qui est venu la dernière semaine, Dr Wadjou, accompagné d'un médecin de Dakar, Dr Siley. Enfin ils ont organisé des activités d’échanges avec les habitants comme un tournoi de football et une kermesse.

Le séjour a duré trois semaines pendant lesquelles ils ont découvert la vie du village, ont habité dans des familles, partagé des activités, créé des liens qu’ils n’oublieront pas.
"Ils ont peu mais ils sont contents pour tout, alors que nous on a beaucoup mais on se plaint tout le temps".
Pour l’équipe éducative ce projet est une expérience qui permet de participer de la découverte de soi, ses capacités, d’ouvrir les jeunes à la différence, de leur faire partager une tranche de vie avec des personnes qui ont une vie très éloignée de la leur. "Nous avons réalisé la valeur des choses. Tout le monde n'a pas les mêmes chances, la vie est dure ici mais il y a pire, alors profitez des choses essentielles de la vie".
En faisant le pari que cela les aidera à grandir et avoir envie de construire leur vie, en sachant que les éducateurs sont là, au retour, pour les aider à tirer profit de toutes les compétences développées et les soutenir dans la suite de leurs projets.

La soirée était accompagnée d’un buffet préparé par les jeunes et leurs familles et chacun des invités a pu se réjouir de cette belle initiative autour d’un dernier verre de la solidarité.