Journée d'étude sur "laïcité et pratiques professionnelles"

 

Le 14 avril 2015, cent cinquante professionnels des différents établissements et services ainsi que des administrateurs de la Fondation Jeunesse Feu Vert se sont réunis à partir de la question de la « laïcité et des pratiques professionnelles ». Après les attentats de janvier, cette journée avait pour but d’apporter des éléments de compréhension sur les processus de radicalisation et de réfléchir au travail éducatif à mener dans des situations complexes.
Un petit groupe, constitué d’éducateurs et d’éducatrices, de chefs de service et d’un directeur adjoint, animé par Nicole Gloaguen, avait organisé cette journée.
En ouvrant la journée, Jean-Marc Steindecker a souligné l’intérêt du conseil d’administration pour ces questions et son soutien par rapport aux équipes œuvrant sur le terrain dans le respect des valeurs de la Fondation.
Sulaymân VALSAN, du Centre de Prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam, a présenté les modes d’embrigadement des jeunes par l’accès à des réseaux sociaux et à des vidéos cherchant à captiver. Ces vidéos très bien réalisées (musiques envoûtantes, phrases choc) développent un message : « Ne fais confiance à aucun adulte ! ». Il s’agit d’isoler le jeune de toutes ses relations sociales (parents, amis, enseignants, …) en leur proposant un « prêt à croire » où ils vont sauver le monde. Des jeunes de tous milieux peuvent ainsi basculer dans ce  processus de radicalisation, et particulièrement des jeunes fragiles.
L’intervention a été suivie d’un échange avec les participants.

 

 

 

 

L’après-midi a été consacré à six ateliers où des échanges dynamiques ont permis de mieux connaître les actions des collègues, les actions mises en œuvre au sein des équipes et de réfléchir ensemble à la laïcité et aux pratiques professionnelles :

  • Laïcité et citoyenneté, avec Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité qui a rappelé l’histoire de la laïcité en France et les enjeux actuels.
  • Interculturalité, avec Zorica Kovacevic, directrice de l’Association pour la Promotion Culturelle Intercommunautaire Stanoise (APCIS)
  • Dans nos pratiques professionnelles, quelles sont les limites de l’intervention ? avec Yannick Wargniez directrice de l’association Vie et Cité
  • Images virtuelles – Réseaux sociaux – « esprit critique par rapport à l’information »,  avec Françoise Petitot, psychanalyste
  • Liberté et liberté d’expression, avec  Jean-Jacques Valentin – psychologue clinicien, psychanalyste.
  • Insertion des jeunes quelles perspectives ? Comment se projeter dans l’avenir ?

Chaque atelier a  présenté les points forts et questions qui ont mobilisé les professionnels. Nicole Gloaguen a remercié Mireille Le Yaouanq et Cécile Bouteyrie et l’ensemble des professionnels qui ont contribué à la réussite de cette journée : animateurs d’ateliers, témoins, rapporteurs, participants…
Et la réflexion va se poursuivre dans les équipes, dans les établissements et services.