Éducation Nationale, Prévention : Travaillons ensemble

Le 20 mai 2015, plus de 200 personnes ont participé au colloque « Éducation Nationale Prévention : Travaillons ensemble »  organisé par l’Académie de Paris et le service de prévention spécialisée de Paris de la Fondation Jeunesse Feu Vert et qui s’est tenu au lycée technique Diderot dans le 19ème arrondissement. 

Cette journée réunissait enseignants, parents d’élèves, principaux de collège, travailleurs sociaux, éducateurs de prévention, acteurs de quartiers préoccupés par la scolarité des jeunes des quartiers, ….. Elle est l’aboutissement d’un travail mené pendant 5 ans au sein du service de prévention spécialisée de Paris. Maryse ESTERLE, sociologue, a animé la réflexion autour de la scolarité en soutenant les équipes éducatives dans leur pratique et a facilité les liens avec l’Éducation Nationale.

En introduction, Jean-Marc STEINDECKER, Président de la Fondation Jeunesse Feu Vert a rappelé les valeurs de la Fondation et l’importance du maintien des jeunes dans leur scolarité. La réussite scolaire et la formation sont en effet les conditions déterminantes au bon développement de l’enfant et du jeune. Luc PHAM, Directeur adjoint de l’Académie de Paris, se référant au projet académique a insisté sur l’importance de créer un cadre serein et respectueux de tous pour des apprentissages de qualité. Il a appelé à l’implication de tous les acteurs pour lutter contre le décrochage scolaire.

Colombe BROSSEL, adjointe à la Maire de Paris, chargée de la sécurité, de la prévention et de la politique de Ville et Alexandra CORDEBARD, adjointe à la Mairie de Paris chargée de toutes les questions relatives aux affaires scolaires, à la réussite éducative, aux rythmes scolaires, ont réaffirmé l’engagement de la ville de Paris pour soutenir, renforcer les partenariats et collaborations entre les acteurs de l’Éducation Nationale et les partenaires œuvrant pour soutenir les élèves en difficulté et  lutter contre le décrochage scolaire. L’idée d’un protocole entre la ville de Paris et l’Éducation Nationale est en cours de réflexion, pour formaliser et mobiliser un ensemble d’acteurs qui œuvre autour de l’exclusion scolaire.


 

 

 

 

 

 

 

 

La matinée s’est poursuivie par les interventions de :

Maryse ESTERLE, Sociologue Université d’Artois, CESDIP-CNRS a fait un rappel historique de l’école depuis les années soixante à aujourd’hui, en en décrivant bien ses transformations : la massification de l’accès à l’éducation et les enjeux du décrochage scolaire. Elle a également présenté les changements intervenus dans la société : autorité, formes familiales différentes, chômage, etc. Maryse ESTERLE a mis en valeur le point de vue de ceux qui quittent l’école en rappelant les contextes de leur environnement familial qui peuvent parfois expliquer l’absentéisme. Elle a terminé son exposé sur l’école et ses partenaires qui concourent à la lutte contre le décrochage scolaire.

Benjamin MOIGNARD, sociologue, directeur de l’Observatoire universitaire international éducation et prévention, université Paris-Est-Créteil a poursuivi sur le thème du collège dans la cité et les conditions du partenariat.
Après un déjeuner à la Cafétéria du Lycée Diderot, trois tables rondes réunissant des professionnels de différents secteurs ont été menées.
La première animée par Dominique SAUGET évoquait la lutte contre le décrochage dont l’objectif était de mettre en valeur des expériences parisiennes avec comme intervenant : un représentant du Pôle Innovant Lycéen ; Madame FERRAGUT, Responsable du SAPPEJ ; Emilie WINGEL, Responsable du Centre Patay ; Isabelle SUSSET, Directrice du GIP.

La deuxième animée par Christophe ALESSANDRI dont le thème était : Co-construire l’avenir de l’élève a réuni Madame Catherine TROMBETTA, Cheffe du bureau de l’action éducative – DASCO ; Madame Marie Cécile BUSSON, Principale du collège Françoise Dolto, Monsieur Félicien MARCHAND, Éducateur spécialisé de l’équipe Daumesnil.

La troisième « Et les parents dans tout ça » était animée par Philippe STARCK. Monsieur RENARD, Militant FCPE a mis en avant les difficultés de l’engagement des parents dans l’institution scolaire en parlant parfois des parents démobilisés mais jamais démissionnaires. Monsieur Sofiane NAFA, Responsable du centre social Espace 19 Cambrai et Madame Christine BARRES, Responsable du centre social Espace 19 Ourcq nous ont présenté des expériences originales menées dans les centres sociaux. Ils ont insisté sur la nécessité de mieux se connaitre entre tous les acteurs afin de concourir au mieux-être des élèves.

Nous remercions le Lycée Diderot pour l’accueil et leur disponibilité durant cette journée.