Soirée de restitution du projet de solidarité internationale au Sénégal

Samedi 3 Octobre 2015, le service Prévention 93 organisait une soirée de restitution du projet « Le 93 se met au vert ». Ce projet éducatif autour de la thématique du développement durable a été mené en direction d’un groupe de jeunes de Villetaneuse avec le soutien de la commune.

Lors de cette soirée au Centre Socio-Culturel Clara ZETKIN de Villetaneuse, le Président de la Fondation, Monsieur Jean-Marc STEINDECKER a eu le plaisir de recevoir de nombreux invités venus soutenir le projet, notamment Madame Carinne JUSTE Maire de Villetaneuse, Madame Nadège ABOMANGOLI Vice-Présidente du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis et son chef de bureau à la Prévention Monsieur Mathias BAUCHER, Monsieur Ali SOUMARE Conseiller Régional en charge de la jeunesse, Monsieur le Consul du Sénégal en France, les partenaires du service « Prévention 93 » et de la Fondation Jeunesse Feu Vert, ainsi que d’autres élus locaux du département et de la région parisienne.

Nombreux étaient les habitants de Villetaneuse, les partenaires institutionnels et les salariés de la Fondation à assister à cette restitution de ce projet avec pour illustration : une exposition présentée par les jeunes, un film de 30 minutes expliquant le projet de sa construction en France à sa finalisation au Sénégal et un témoignage des jeunes pour répondre aux interrogations.

Ce projet ambitieux mené sur une année a permis aux jeunes de :

  • Se constituer en association
  • Comprendre les enjeux autour des questions de développement durable
  • Travailler en partenariat et se mettre en lien avec des institutions (mairie, département, etc…)
  • Mener des actions sur leur quartier, ville, département et région
  • Se rendre utile et être reconnu de façon positive en menant une action humanitaire en lien avec leur vie quotidienne

Le Président de la Fondation a félicité les jeunes et l’équipe éducative pour la réussite de ce projet éducatif et citoyen, d’utilité sociale pour tous. Il a également remercié le Conseil Départemental qui soutient et finance la prévention spécialisée sur les cinq communes d’intervention du service « Prévention 93 ». Il a souligné le travail effectué au niveau local avec les jeunes de Villetaneuse en les sensibilisant à la question du développement durable et du respect de l’environnement, et au niveau international en menant une action au Sénégal qui a abouti à la création d’une déchetterie et d’un jardin pédagogique, et ce dans la lignée des valeurs de la Fondation.

La Vice-Présidente du Conseil Départemental, Madame Nadège ABOMANGOLI, qui représentait Monsieur TROUSSEL, a félicité les jeunes et les éducateurs pour ce projet d’envergure en lien avec la thématique de la COP 21 (évènement mondial) qui se tiendra en Seine-Saint-Denis en fin d’année 2015. Elle a souligné le travail socioéducatif de prévention spécialisée de qualité des éducateurs qui ont traité la problématique du développement durable sur le territoire du département de Seine-Saint-Denis mais également à l’échelle internationale en se rendant au Sénégal pour y représenter la France.

La Maire de Villetaneuse, Madame Carinne JUSTE a exprimé avec force sa fierté pour sa jeunesse, qui a su mener une action ambitieuse tant sur sa ville qu’à l’étranger. Madame JUSTE a accompagné les jeunes de sa commune jusqu’au Sénégal, elle a très vivement encouragé les jeunes Villetaneusiens à mener des actions citoyennes avec ses services et les éducateurs du service Prévention 93.

Pour clôturer cette soirée riche en retours d’expériences et valorisante pour les jeunes du territoire de Villetaneuse, un buffet « Sénégalais » a été préparé et organisé par les jeunes. Il a permis de nombreux échanges entre les différents invités (jeunes, habitants, élus, éducateurs…), car près de 200 personnes étaient présentes à cette soirée de partage et de solidarité.

Après cette expérience forte en émotions, investissements et reconnaissances, les jeunes adultes Villetaneusiens comptent bien continuer à s’investir dans la vie de la « cité » tout en gardant leur identité de jeunes de cité. Ces jeunes, grâce au soutien des éducateurs, mènent des actions citoyennes avec l’association JESSE (Jeunesse Éducation Solidarité Santé Espoir) qu’ils ont créée il y a un an. Rendre acteurs, autonomes et responsables les jeunes adultes des quartiers, telle est la mission des éducateurs… L’aventure continue.