Le projet de la Fondation

PRÉVENTION
Depuis un demi-siècle, la société a évolué et s’est globalement enrichie, mais les injustices – chômage, pénurie de logements, discriminations - qui frappent une partie de nos concitoyens, et qui en laissent de plus en plus « au bord de la route », n’ont pas diminué, bien au contraire.
Nos services de prévention spécialisée à Paris ou en Seine-Saint-Denis agissent dans des quartiers populaires où les conditions économiques et sociales sont précaires. Leur rôle est d’aider les jeunes en risque d’exclusion et de marginalisation, en allant à leur rencontre dans la rue,  en leur donnant confiance, en les réconciliant avec leur environnement et avec la société.
À une époque où la délinquance des mineurs et l’exclusion suscitent de nombreux débats et où la réponse n’est souvent qu’un accroissement de la répression, nous réaffirmons nos convictions : seule la prévention par l’éducation et la formation peut réduire les injustices et apporter une réponse à long terme aux difficultés sociales. Cela nous impose de mettre en place les conditions de réussite scolaire, l’organisation d’activités régulières et de séjours de rupture, des actions de prévention santé et d’accès au soin, des aides pour l’accès au logement et un accompagnement à l’insertion professionnelle et sociale.

ÉDUCATION
L’éducation est au cœur de la mission de la Fondation. Les établissements  des Jacquets reçoivent des enfants de 6 à 12 ans dans le but de les réinsérer dans le système « classique » de l’Éducation Nationale.
Le foyer éducatif de la Maison de La Juine accueille des jeunes de 15 à 21 ans en rupture. Les équipes de prévention spécialisée de Paris et de Seine-Saint-Denis organisent des soutiens scolaires et accompagnent les familles afin de les aider à s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants et à s’intégrer dans la vie collective.
Toutes les actions éducatives associent – quand faire se peut – les parents, considérés comme les premiers éducateurs de leurs enfants. La prise en charge des jeunes continue pendant leur temps libre, et notamment pendant les vacances scolaires.
La finalité de nos actions est d’aider chaque enfant, chaque adolescent confié à la Fondation, à saisir sa chance et à trouver la place qui lui convient dans la société.

 

FORMATION
Dans un contexte où l’emploi est un bien de plus en plus rare, la situation des adolescents et des jeunes adultes faiblement qualifiés devient de plus en plus critique.
Pour restaurer l’estime de soi et entrevoir comment trouver sa place dans la société, il faut une formation valorisante et qualifiante. Les équipes de la Fondation entretiennent des relations régulières et privilégiées avec les différents organismes spécialisés dans l’orientation, la formation et l’insertion. Elles s’appuient aussi sur le SAFIP, créé par la Fondation en 1990, dont le pôle Synergie propose des possibilités de formations à des jeunes exclus du système scolaire. Les parcours proposés dans six centres partenaires sont individualisés et qualifiants. Partant du principe que l’aide aux parents contribue aussi à la protection de l’enfance et de l’adolescence, le SAFIP a récemment élargi son public aux adultes, notamment aux mères isolées en grande difficulté et aux chômeurs de longue durée.
Par ailleurs, des chantiers éducatifs sont organisés toute l’année, pour tous les publics de la Fondation, afin de sensibiliser les jeunes au travail et de les former. Quant  à l’atelier traiteur de Méréville, il offre aux jeunes hébergés à la Maison de la Juine une formation valorisante.

INSERTION
Le but de la Fondation est d’aider à l’insertion scolaire, sociale et professionnelle du plus grand nombre.
Revenir dans le système scolaire général, trouver un logement, un emploi, une vie autonome nécessitent un accompagnement pertinent et subtil, facilité par la connaissance qu’ont les différentes équipes de la Fondation des institutions et du contexte général, mais aussi, et surtout, des liens qu’elles tissent avec chaque individu pris en charge. Des jeunes accueillis en logement individualisés (UHI) par le Service Éducatif 91 ou des adultes et familles hébergés à la Maison Coquerive sont soutenus tout au long de leur séjour. Il faut aussi aider à retrouver le sens de la communauté, comme à la Maison de la Juine où les jeunes réapprennent à vivre collectivement, ou lors des séjours de vacances familiales, qui permettent aux familles désunies de se retrouver.
Le travail reste évidemment la base de la reconnaissance sociale. Parmi les dispositifs d’insertion de la Fondation, Infobat, créé en 1994, offre une dynamique de relais particulièrement originale. Cette entreprise d’insertion par l’activité économique dans le secteur du bâtiment permet à des jeunes de 18 à 25 ans en grande difficulté de se former et de travailler dans des conditions professionnelles.